Your browser does not support JavaScript! Some of the site's animations or graphic effects may not display.

Sommaire

Rapport de la division des services aux membres

Michael McCarty
Michael McCarty
Chef, affaires des membres et développement

En préparant le présent rapport, nous avons relu plusieurs pages des numéros de 2014 de notre superbe magazine papier et en ligne, Paroles & Musique/Words + Music, et nous sommes émerveillés de la richesse et de la diversité de la communauté des membres de la SOCAN. Notre magazine fait effectivement état de succès planétaires comme ceux de Drake, MAGIC! ou Stephan Moccio; de succès nationaux massifs comme ceux de Bobby Bazini, Jill Barber, Jeff Morrow ou Serge Fiori; de triomphes à l’échelle de la francophonie comme ceux des Hay Babies ou de Dead Obies; de succès d’entreprise comme ceux de ole, CP Music Group ou 604 Records; et de succès annoncés comme ceux de Sierra Noble ou Francesco Yates.

Ces parcours nous rappellent que nos membres proviennent de tous les horizons géographiques et démographiques possibles et qu’ils œuvrent dans tous les genres musicaux canadiens imaginables. Ils créent et éditent des chansons pop, urbaines, EDM, country, folk, jazz, rock ou classiques, des musiques de film et des thèmes d’émissions de télévision, de la musique d’avant-plan et de la musique de fond ainsi que de la musique de publireportage et ce, non seulement dans les deux langues officielles, mais aussi en espagnol, en mandarin, en cantonais, en créole et plus encore. Ils vivent pour la plupart au Canada, mais se sont souvent établis dans les grandes capitales musicales. Nous avons chez nous des entrepreneurs de classe mondiale dans le domaine de l’édition musicale qui investissent des millions de dollars dans la carrière de nos auteurs-compositeurs, compositeurs et artistes et développent des marques de commerce importantes dans l’espace des licences de synchronisation. Nous avons des auteurs qui font l’expérience de l’effet transformateur d’un succès planétaire sur la vie d’un artiste, et nous avons aussi des membres qui célèbrent la réception de leurs premières redevances pour l’exécution de leur musique sur Internet.

L’équipe du service des Membres de la SOCAN s’efforce de venir en aide aux effectifs de la SOCAN de mille et une manières, très souvent en répondant aux questions de nos membres sur l’état de leur compte de redevances d’exécution. C’est ainsi que, en 2014, nous avons répondu à plus de 26 000 demandes d’information adressées à la SOCAN par nos membres par téléphone et à plus de 17 000 requêtes par courriel en plus d’accueillir dans nos rangs près de 5500 nouveaux membres auteurs ou éditeurs.

L’économie des créateurs canadiens de musique est en plein essor, et la SOCAN l’est elle aussi.

Read more...

Ces membres de la SOCAN, nous les servons dans la plus grande transparence. Ceux qui se rendent dans la section sécurisée de notre site Internet à l’adresse www.socan.ca ou qui utilisent l’application de la SOCAN peuvent faire un zoom avant en vérifiant leurs énoncés pour voir plus exactement quels sont leurs gains à ce jour, y compris l’identification des stations de radio ou de télévision où leurs œuvres ont été jouées. Aucune autre ODE n’offre une telle possibilité. Nous avons également mis une calculatrice de redevances à la disposition de nos membres, outil que nous sommes la seule ODE au monde à offrir. Et nos règles de répartition, disponibles dans la section sécurisée de notre site Web, décrivent exactement la provenance des redevances et la manière dont s’effectue le calcul des exécutions des œuvres, et ce, avec des détails inégalés chez les autres ODE nord-américaines.

En plus des ses responsabilités de base au niveau de la perception et du paiement des droits d’auteur, la SOCAN contribue au développement de l’écosystème au sein duquel nos effectifs incroyablement talentueux et variés évoluent. En 2014, nous avons commandité 16 événements très connus et très courus comme le Cercle des auteurs-compositeurs des Prix JUNO, la Canadian Music Week (CMW), le festival North By Northeast, les FrancoFolies de Montréal, le Festival en chanson de Petite-Vallée, la Série des auteurs-compositeurs CCMA, le Festival international de la chanson de Granby et le Festival Osheaga en plus de camps d’écriture de chansons hébergés par les éditeurs de musique Casablanca, Merge (Nettwerk) et ole.

En commanditant des initiatives de la CIMA (Canadian Independent Music Association), nous avons aidé nos membres auteurs (notamment Klô Pelgag, gagnante du prix Révélation au Gala de la SOCAN 2014 à Montréal), à profiter de nombreuses occasions de participer à des vitrines présentées au pays et à l’étranger en plus de permettre à un plus grand nombre de membres éditeurs de participer au MIDEM. Nos incroyables compositeurs de musique de film et de télévision ont été à l’honneur lors de réceptions organisées par la SOCAN en marge des Prix Écrans canadiens et du Canadian Music Café du TIFF à Toronto, et des déjeuners ont été organisés en l’honneur des nommés des Prix Gémeaux et de la Soirée des Jutra. Nous avons créé de nouvelles plateformes pour permettre à nos membres de peaufiner leur métier (entre autres, « Cooking Beats » à la CMW et au SXSW) et aidé nos membres auteurs et éditeurs à développer de nouveaux marchés. Notre présence revisitée à Los Angeles appuie harmonieusement toutes ces initiatives avec l’aide de la communauté grandissante des auteurs-compositeurs et compositeurs canadiens de musique à l’image qui se sont établis à L.A.

La fierté que nous éprouvons à célébrer les réussites de nos membres a atteint de nouveaux sommets liés au nouveau look de l’édition anglophone du Gala de la SOCAN à Toronto en juin 2014. Fidèles au thème de la soirée, « Dream Big » (« Rêver grand »), nous avons organisé le gala plus tôt dans l’année, nous en avons modifié la présentation et nous avons créé une première mondiale en présentant notre nouveau trophée pour les prix spéciaux, « Le SOCAN/The SOCAN », qui a la forme d’un instrument de musique véritable. Ce gala a été le plus couru et le plus médiatisé que la SOCAN ait organisé dans la Ville-Reine. Les lauréats des prix spéciaux en étaient Gordon Lightfoot, Carly Rae Jepsen, Drake, Stephan Moccio et Bill Henderson.

Présenté en novembre, le Gala de la SOCAN à Montréal ajoutait à cette recette gagnante la remise de nouvelles récompenses (les prix Inspiration, Musique urbaine et Musique country) et un hommage spécial de Martine St-Clair à Luc Plamondon à l’occasion de la réception de son 30e prix Classiques de la SOCAN. Le numéro d’ouverture du gala mettait notamment en vedette Alex Nevsky et Karim Ouellet, tous deux titulaires de Prix de la chanson no 1 de la SOCAN, dans un medley des Classiques des 25 dernières années. S’est également produit sus scène le lauréat du Prix de la chanson SOCAN 2014, Patrice Michaud, dont la chanson gagnante « Mécaniques générales » a depuis été utilisée dans des campagnes publicitaires de Honda et de Pepsi au Québec.

Conscient du fait nos membres évoluent dans un environnement sans cesse plus complexe, plus concurrentiel et plus mondialisé, le service des Membres de la SOCAN a introduit un nouveau plan stratégique qui nous permettra de mieux avantager les carrières et les entreprises de nos membres. Nous offrons des formations encore plus spécialisées à nos employés, lançons des initiatives visant à amener les membres à bénéficier de nos outils en ligne, créons de nouveaux services de pointe et, par le biais de notre nouvelle stratégie A & R, nous approfondissons notre connaissance de l’état actuel réel de l’industrie afin de pouvoir encore mieux accompagner nos membres dans le développement de leurs carrières et de leurs entreprises au pays et à l’étranger.

FAITS SAILLANTS

  • Recrutement de 5 835 nouveaux membres SOCAN en 2014
  • Effectifs globaux de plus de 128 000 membres
  • En 2014, le nombre d’œuvres déclarées à la SOCAN atteignait le chiffre de 1 312 439
  • Réception de 22 211 déclarations d’œuvre exécutée en spectacle (DOMES) envoyées en ligne par les membres en 2014
    • 18 536 déclarations relatives à des exécutions en spectacle au pays
    • 3 675 déclarations relatives à des exécutions en spectacle à l’étranger
  • L’application mobile de la SOCAN a été téléchargée par 1330 membres en 2014

Rapport de la division des licences

Jennifer Brown
Jennifer Brown
Vice-présidente, Licences

En 2014, la division des Licences de la SOCAN a perçu des droits de licences pour une valeur de 232,8 millions $ – soit 9,2 millions $ de plus qu’en 2013 – dépassant largement l’objectif de 225 millions $ qu’elle s’était fixé. Les hausses, principalement au niveau des concerts et des nouveaux médias, ont compensé un léger fléchissement des revenus de la télévision et de la radio.

La SOCAN a accueilli avec joie la nouvelle du lancement de nouveaux services en ligne dans le marché canadien et en suivra de très près le développement. Dans le domaine des nouveaux médias, nous avons bénéficié de l’homologation récente de tarifs à recevoir de services audiovisuels en ligne comme Netflix. Globalement, cela a permis à la SOCAN de percevoir des redevances d’exécution d’œuvres audiovisuelles en ligne et de transmission musicale en continu qui ont plus que compensé le léger fléchissement des revenus de la télévision et de la radio conventionnelles.

Afin de pouvoir mieux gérer la transition entre les médias traditionnels et les nouveaux médias, nous avons commencé à consulter une agence d’analyse publicitaire pour apprendre à prévoir les tendances au niveau des utilisations d’œuvres musicales et audiovisuelles et des revenus connexes. Nous continuerons de surveiller de près cette transition qui devrait nous permettre de prévoir et de développer de nouveaux tarifs à percevoir par la SOCAN.

Le service des Licences a également continué de collaborer étroitement avec les services de la Répartition et des Membres afin d’assurer que des licences d’exécution soient délivrées pour toutes les prestations en direct des membres de la SOCAN. Grâce aux listes d’œuvres jouées que les membres nous avaient soumises, nous avons pu émettre des licences d’exécution en concert pour une valeur de plus de 200 000 $, somme ensuite répartie directement entre nos membres créateurs et éditeurs de musique.

Nous avons également continué d’exploiter et de faire connaître le site « eSOCAN », sur lequel nos titulaires de licences peuvent déclarer et payer leurs droits de licence par voie électronique, ce qui a fait augmenter de plus de 300 pour cent les déclarations en ligne et de plus de 130 pour cent les paiements en ligne en 2014. En espérant que cette tendance se maintiendra, nous consultons activement nos licenciés sur la façon d’améliorer cet important service en ligne.

En savoir plus...

C’est également en 2014 qu’a été introduit notre programme « Autorisé à vous divertir ». Plus de 30 000 autocollants ont déjà été distribués à nos établissements commerciaux licenciés, qui sont au nombre de plus de 125 000. Ces premiers participants sont principalement des détenteurs de licences annuelles de la SOCAN, mais la campagne se poursuit auprès d’autres clients. Nous sommes heureux d’annoncer que, en 2015, nous fournirons des autocollants « Autorisé à vous divertir » à de nombreux établissements licenciés par l’entremise de Stingray, leur fournisseur de musique de fond. Les partenariats de ce genre au niveau des affaires et de la commercialisation sont représentatifs d’une démarche plus positive de l’équipe des Licences de la SOCAN qui tient à travailler de concert avec les établissements commerciaux utilisateurs de musique.

La SOCAN possède sans doute le service des Licences le plus transparent qui existe parmi les grandes organisations de droits d’exécution (ODE) à l’œuvre à travers le monde. Les tarifs (ou utilisations de musique) homologués par la Commission du droit d’auteur du Canada sont tous disponibles sur www.socan.ca, et de nombreux autres renseignements y sont présentés sur les tarifs et utilisations de musique dans les domaines des licences générales et des concerts : une description facile à comprendre du fonctionnement des tarifs ou des utilisations de la musique (incluant les médias traditionnels et les nouveaux médias) avec des exemples de calcul des droits de licences; une calculatrice de droits de licences; et un formulaire de rapport qui peut être rempli pour calculer les droits de licences sur la base des critères d’un tarif ou d’une utilisation particulière de la musique. Les licenciés de la SOCAN qui ouvrent une session dans la section sécurisée du site www.socan.ca (eSOCAN) peuvent accéder à leurs anciens énoncés, aux rapports qu’ils ont déjà soumis en ligne et aux renseignements relatifs à leurs paiements en ligne.

Sans licences de musique, nos membres ne pourraient pas toucher de redevances d’exécution. Nous reconnaissons toute l’importance de notre rôle pour nos membres auteurs, compositeurs et éditeurs de musique en nous efforçant année après année de nous appuyer sur nos réussites pour accroître le nombre de nos licenciés et percevoir plus de revenus et ce, en toute transparence dans nos efforts pour relever les défis complexes de la délivrance de licences d’exécution musicale.

FAITS SAILLANTS

  • Délivrance de licences à des services audiovisuels en ligne et à des sites de musique en continu comme Netflix, Spotify et Google Play
  • Ouverture de plus de 3 700 nouveaux comptes et création de revenus additionnels de 1,9 million $ dans le domaine des licences générales
  • Croissance continue de l’outil en ligne eSOCAN mis à la disposition des utilisateurs de musique :
    • Création de 2 655 nouveaux comptes de licences en 2014 (augmentation de 29 % sur 2013)
    • Réception de plus de 11 700 rapports de licences en ligne (augmentation de 300 % sur 2013)
    • Réception de paiements en ligne pour une valeur de 875 000 $ (augmentation de 152 % sur 2013)

Licensing_Highlights

RAPPORT DE LA DIVISION DE LA RÉPARTITION

Kit Wheeler
Kit Wheeler
Vice-présidente, Répartition

En 2014, l’équipe de la division de la répartition de la SOCAN a distribué des redevances totalisant 234,1 millions $ provenant de l’exécution publique d’œuvres musicales au Canada et 51,3 millions $ pour leurs exécutions internationales – deux nouveaux records pour l’organisation.

Ces chiffres record ont été atteints grâce à l’amélioration de l’exactitude et de la pertinence des renseignements conservés par la SOCAN sur les quelques 20 millions de chansons de son répertoire et sur les quelque 4 millions d’auteurs-compositeurs, compositeurs et éditeurs de musique canadiens et étrangers que nous représentons au Canada.

En recourant à des méthodes à la fine pointe de la technologie pour répertorier et analyser les données d’exécution fournies à la SOCAN par plus de 125 000 établissements commerciaux licenciés au Canada, la SOCAN fait en sorte que les créateurs et les éditeurs de musique touchent une rémunération équitable, rapide et exacte en contrepartie de l’exécution publique de la musique qui leur appartient.

En 2014, nous avons réparti des redevances regroupant près de six millions d’exécutions d’œuvres audiovisuelles, plus de 40 millions d’exécutions d’œuvres musicales à la radio traditionnelle et à la radio par satellite, plus de 26 000 spectacles musicaux et plus de 5,5 milliards d’exécutions d’œuvres musicales sur Internet au Canada.

En plus de répartir les redevances d’exécution entre les membres de la SOCAN et les organisations de droits d’exécution affiliées à travers le monde, le service de la Répartition a mis en œuvre diverses stratégies majeures au cours de 2014 :

  • En faisant avancer notre initiative MusicMark de concert avec l’ASCAP et BMI en vue de construire de nouveaux outils, de partager nos pratiques d’excellence et de mettre en œuvre un certain nombre d’améliorations aux services que nous offrons aux membres de nos trois organisations. C’est ainsi que, par exemple, nous avons lancé en 2014 un portail d’enregistrement central pour le CWR (Common Works Registration) permettant l’enregistrement électronique des œuvres par lot.
  • En aménageant un nouveau bassin de répartition pour les œuvres audiovisuelles en ligne et en établissant un nouveau processus de paiement des arrérages de redevances de nos membres pour l’exécution de leurs œuvres sur Netflix pour les années 2010 à 2013.
  • En collaborant étroitement avec des services de médias comme Radio-Canada ou Gracenote afin de rehausser la qualité de l’information qui nous est fournie de manière à pouvoir à la fois améliorer nos résultats et mieux identifier la musique comprise dans les exécutions publiques effectuées par ces médias.
  • En améliorant les économies d’échelle et en réduisant les coûts par le biais de l’automatisation, de la rationalisation et de la hiérarchisation des tâches et des processus. Nous continuons de nous efforcer d’améliorer notre capacité de traiter d’immenses volumes de données et de persuader nos fournisseurs d’informations d’abandonner la saisie manuelle des données au profit de la standardisation électronique.
  • En continuant d’explorer de nouveaux outils comme les technologies d’empreintes ou de suivi numériques afin de pouvoir identifier un volume sans cesse grandissant d’exécutions d’œuvres de nos membres et d’accroître nos répartitions de redevances.
En savoir plus...

FAITS SAILLANTS – DIVISION DE LA RÉPARTITION

  • Paiement de 241 millions $ de redevances en 2014
  • Paiement de 50,3 millions $ de redevances de sources étrangères aux membres de la SOCAN
  • Répertoire SOCAN de plus de 20 millions de chansons
  • Clientèle de 3,8 millions d’auteurs-compositeurs, compositeurs et éditeurs de musique à travers le monde
  • Répartitions de 2014 :
    • 5,9 millions d’exécutions d’œuvres audiovisuelles
    • 40,7 millions d’exécutions d’œuvres musicales à la radio conventionnelle et à la radio par satellite
    • 5,6 milliards d’exécutions sur Internet
    • 26 378 spectacles musicaux

Rapport financier

David Wood
David Wood
Chef des affaires financières

Pour une deuxie?me anne?e conse?cutive, la SOCAN a battu des records en ce qui a trait a? ses revenus, affichant un total de 299,5 millions $ pour 2014. Les cou?ts nets ont diminue? de 1 million $ et nous avons e?galement pu be?ne?ficier d’excellents retours sur investissement, ce qui nous a permis d’afficher un ratio de cou?ts nets de 9,5 %, passant donc sous la barre des 10 % pour la toute premie?re fois. Ces accomplissements font foi de la force de la SOCAN en gestion de licences de droits d’exe?cution tout autant que de son engagement aupre?s d’une saine gestion des de?penses afin d’assurer qu’un maximum de redevances soit re?parti aux dizaines de milliers d’auteurs, de compositeurs et d’e?diteurs musicaux canadiens ainsi qu’aux ayants droit qu’elle repre?sente au Canada a? travers les ententes qu’elle a aupre?s de 105 socie?te?s dans 213 pays et territoires.

Faits saillants financiers de 2014 :

  • Des revenus de 299,5 millions $ perc?us en redevances inte?rieures, internationales et de copie prive?e – une hausse de 8,4 % comparativement aux 276,4 millions perc?us en 2013, elle-me?me une anne?e record pour la SOCAN.
  • Les revenus internationaux de la musique Canadienne ont atteint 55,5 millions $, une augmentation de 4,3 millions $ – 8,3 % – comparativement a? 2013. Ce nouveau record de redevances internationales s’inscrit dans la foule?e du pre?ce?dent record de 50 millions $, seuil qui a e?te? surpasse? pour la premie?re fois en 2013.
  • Les redevances perc?ues pour la diffusion en continu sur Internet ont atteint 21,3 millions $, comparativement a? 3,4 millions $ en 2013.
  • Le ratio de cou?ts nets de la SOCAN a e?te? de 9,5 pour cent, donc sous la barre des 10 pour cent pour la premie?re fois de l’histoire de l’organisation, ce qui en fait une des organisations de droits musicaux les plus efficientes du monde.

Pour voir le Rapport financier 2014 de la SOCAN, veuillez cliquer ci-dessous.

icon-pdf Rapport financier 2014 de la SOCAN (Taille: 1MB)

Notez que vous avez besoin d’Adobe Acrobat Reader pour lire les dossiers en PDF. Vous pouvez télécharger gratuitement sa plus récente version ici.

Rapport de la division des relations internationales

Catharine Saxberg
Catharine Saxberg
Vice-présidente, Relations internationales

Pour la première fois en 2014, les efforts de la SOCAN pour la perception de redevances d’origine internationales ont été regroupés dans une division autonome : la division des Relations internationales. La création de cette nouvelle division a permis à la SOCAN de se faire encore plus proactive dans ses efforts pour identifier les redevances dues à ses membres pour les exécutions internationales de leurs œuvres grâce à l’amélioration de ses processus et à l’utilisation d’outils de suivi plus perfectionnés. Grâce à ces améliorations, la SOCAN a été en mesure de percevoir en 2014 des revenus internationaux inégalés de plus de 55 millions $, ce qui représente un dépassement de 8% de l’objectif ambitieux fixé au début de l’année.

Après avoir procédé à une étude de cas, nous avons également effectué une analyse de nos processus de demande de précision et autres requêtes liées aux redevances d’exécution, ce qui nous a permis de réduire considérablement nos délais de réponse, permettant à la SOCAN de résoudre un nombre record de requêtes en 2014. Au niveau des recherches relatives aux exécutions d’œuvres encore non identifiées et aux requêtes en attente, nous avons doublé l’objectif prévu de 600 000 $ et récupéré pour 1,2 million $ de redevances additionnelles pour nos membres.

Comme tous les autres départements de la SOCAN, la division des relations internationales fonctionne dans la transparence. Ce ne sont pas toutes les organisations de droits d’exécution (ODE) qui partagent leurs règles de répartition avec leurs membres, mais nous le faisons à la SOCAN, et elles sont facilement accessibles sur le site sécurisé des membres à l’adresse www.socan.ca. Nos énoncés de redevances renferment également des renseignements qui sont plus abondants, plus clairs et plus détaillés, croyons-nous, que ceux de toutes les autres ODE, sans compter que nous traquons proactivement les paiements en souffrance à l’égard d’exécutions d’œuvres non identifiées et ce, même au niveau international.

Afin de souligner l’importance que nous attachons à nos relations avec les organisations étrangères de droits musicaux et de resserrer nos liens avec elles, nous avons entrepris la première étape d’un projet de trois ans dans le cadre duquel nous rendrons visite à plusieurs de nos partenaires clés à travers le monde. En 2014, des représentants du service des Relations internationales de la SOCAN ont rendu visite à la PRSfm (R.-U.), la SACEM (France), l’ASCAP et BMI (toutes les deux aux É.-U.), la SGAE (Espagne), la GEMA (Allemagne), l’AKM (Autriche) et la JASRAC (Japon). Nous prévoyons un itinéraire tout aussi ambitieux pour 2015 étant donné que ces visites sont très utiles au niveau de la veille économique et qu’elles attirent l’attention des ODE sur les intérêts des membres de la SOCAN partout dans le monde.

En savoir plus...

L’équipe des relations internationales a commencé à relever les défis de notre jeune service avec un enthousiasme impressionnant en s’adaptant rapidement aux nouveaux rôles qui leur étaient assignés et aux nouveaux objectifs qui leur étaient proposés.

La créativité des membres de la SOCAN a des impacts grandissants dans le monde. Notre service des relations internationales s’appuiera sur les succès de 2014 pour aller chercher l’argent de ses membres où qu’on le leur doive sur la planète.

FAITS SAILLANTS

  • Création d’un Service international encore plus proactif
  • Perception de redevances internationales d’exécution de plus de 55 millions $, les plus importantes à ce jour
  • Perception de 1,2 million $ de redevances additionnelles grâce à des demandes de précisions ou à un nouveau regard sur des exécutions d’œuvres encore non identifiées – le double de l’objectif prévu
  • Réduction générale des délais de réponse aux demandes de précisions
  • Résolution d’un nombre record de requêtes

International Report

Rapport du panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Lisa Gaglia
Lisa Gaglia
Directrice, Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens vise à honorer et à célébrer le travail des auteurs-compositeurs canadiens et de ceux qui ont consacré leur vie à mettre en valeur notre patrimoine musical et à éduquer le public sur leurs réussites.

Organisme national sans but lucratif fondé en 1998 par le producteur et éditeur chevronné Frank Davies, le PACC a été acquis en 2011 par la SOCAN. Le mandat du Panthéon est conforme aux objectifs de la SOCAN comme association transparente regroupant des membres auteurs-compositeurs et des membres éditeurs. L’appui et l’engagement de la SOCAN envers le Panthéon lui assurent de pouvoir continuer à honorer la richesse de notre patrimoine musical exceptionnel pour les années à venir.

Le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens est dirigé par un conseil d’administration indépendant et représentatif composé de créateurs et d’éditeurs de musique francophones et anglophones et d’autres intervenants de l’industrie de la musique. Les administrateurs du PACC représentent les organisations fondatrices de l’organisation, soit l’Association canadienne des éditeurs de musique (Canadian Music Publishers Association) et l’Association des auteurs-compositeurs canadiens (Songwriters Association of Canada), ainsi que des associations qui ont contribué de façon importante aux travaux du PACC au fil des ans, soit la SOCAN, l’APEM (Association des professionnels de l’édition musicale) et la SPACQ (Société professionnelle des auteurs et des compositeurs du Québec).

Après deux années de reconstruction visant à en assurer la pérennisation, le Panthéon des auteurs et compositeurs canadien reprenait ses activités en 2014 afin de poursuivre et de promouvoir son mandat, soit :

  • Le développement et le lancement d’une nouvelle présence en ligne au contenu riche et transparent incluant plus de 300 vidéoclips, pistes audio et paroles de chansons. Le nouveau site Internet bilingue de l’organisation contient des captations exceptionnelles des sept premières cérémonies d’intronisation en plus des paroles des chansons immortalisées et de renseignements historiques sur les personnes intronisées au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens.
  • Le lancement de La musique nous enseigne juste avant le début de l’année scolaire 2014-2015. Ce programme éducatif national en ligne fait appel à la musique des intronisés du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens pour l’apprentissage de matières comme l’histoire, la géographie, la langue et la technologie. La musique nous enseigne propose des plans de cours en bonne et due forme rédigés en français et en anglais et conçus pour aider les enseignants en leur fournissant des contenus multimédias pertinents, des renseignements sur les carrières de l’industrie de la musique, des activités pour leurs élèves et plus encore. Le programme est mis à la disposition des enseignements et des élèves par le biais d’abonnements offerts aux écoles.
  • L’établissement d’un programme exhaustif et durable de libération des droits d’exécution relatifs aux œuvres utilisées sur le site Web et dans le cadre du programme éducatif du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens et ce, en harmonie avec l’engagement de la SOCAN pour la transparence, la défense du droit d’auteur et la rémunération juste et équitable des ayants droit pour l’exécution de leurs œuvres.
En savoir plus...
Désireux de demeurer actuel et innovant, le Panthéon a exploré de nouvelles avenues pour rehausser le profil et la visibilité de nos plus belles chansons et de nos plus grands auteurs-compositeurs, et contribuer ainsi à la promotion des artistes canadiens. C’est en visant ces objectifs que, de concert avec Radio-Canada et la CBC, le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens a développé un nouveau programme d’intronisation, Classique Revisité, série lancée en février 2015 pour mettre en valeur les classiques de la chanson dans de nouvelles exécutions par des artistes très connus.

Faits saillants du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Depuis 2003, le Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens a intronisé :

  • 133 chansons
  • 33 auteurs-compositeurs
  • 17 hommes et femmes ayant consacré leur vie à mettre en valeur notre patrimoine musical

Nous vous invitons à vous renseigner davantage sur l’œuvre du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens et à en regarder et écouter le contenu sur le site www.cshf.ca/fr.

CSHF_Highlights

Rapport de la fondation SOCAN

Jean Francois Denis
Jean-François Denis
Président, Fondation SOCAN

La Fondation SOCAN a été créée en 1992 comme une entité juridique distincte de la SOCAN pour soutenir des événements et des projets au bénéfice des auteurs, des compositeurs et des éditeurs de musique. De plus amples informations sur ses programmes et ses activités sont disponibles sur son site Web. En 2014, la Fondation SOCAN a subventionné dix associations nationales dont chacune propose des programmes au bénéfice des créateurs et des éditeurs canadiens de musique. Ces organisations visent à encourager la créativité musicale et à promouvoir une meilleure compréhension du rôle des créateurs de musique dans la société d’aujourd’hui.

Le conseil d’administration de la Fondation SOCAN a également accordé des bourses à 498 bénéficiaires dans diverses catégories, dont les festivals de musique, les vitrines internationales et les initiatives éducatives.

Pour le mandat actuel de trois ans, les sept membres du conseil d’administration de la Fondation SOCAN issus de celui de la SOCAN sont Geneviève Côté (jusqu’en mars 2014), Victor Davies, Ed Henderson, Craig Horton, Glenn Morley, Earl Rosen et Marc Ouellette. Désignés par ces derniers, les autres membres en sont John Burge, Mario Chenart, Jean-François Denis (président de la Fondation SOCAN), Ajene « Agile » Griffith et Murray McLauchlan.

Les revenus de la Fondation SOCAN proviennent en partie du financement qu’elle reçoit de la SOCAN, lequel s’est élevé à approximativement 1,6 million $ pour l’année 2014. La Fondation SOCAN a également gagné environ 348 000 $ en revenus de placement grâce à l’investissement de son fonds de dotation et de revenus d’autres sources. Après les dépenses, la Fondation SOCAN a distribué 1,7 million $ dans le cadre de ses programmes d’aide et de ses concours.

En 2013, la Fondation SOCAN a rationalisé les processus en ligne utilisés pour les demandes de subventions et leur évaluation en plus de restructurer de fond en comble le contenu et les fonctionnalités de son site Web, dont la nouvelle version a été lancée en 2014. Des mises au point et de nouvelles caractéristiques ont été ajoutées pendant le reste de 2014 et au début de 2015.

FAITS SAILLANTS

  • En 2014, la Fondation SOCAN a reçu le nombre record de 675 demandes de subventions et en a accepté 594.
  • Des subventions totalisant plus de 200 000 $ ont été accordées directement à des auteurs-compositeurs et des compositeurs canadiens dans le cadre de deux de ses programmes, ceux des Vitrines à l’étranger (musique populaire) et des Séjours de rayonnement de compositeurs.
  • En 2014, la Fondation SOCAN a complètement restructuré la technologie derrière son système de présentation de demandes de subventions en ligne en plus de créer de nouveaux programmes d’aide.

Back to Top